Caroline Fourest empêchée de parler à la fête de l’Huma, simple incident, vraiment ?

Qu’en est-il de la liberté d’expression et du débat démocratique dans notre pays ?

« Caroline Fourest chahutée à la fête de l’Huma » titre Libération, chahutée, vraiment ? Non, elle n’a pas été chahutée, mais empêchée de parler, elle n’a pas ouvert la bouche et a du s’éclipser pour éviter les tentatives d’agression et jets de projectiles !

Où tout ceci a-t-il bien pu se produire, à l’étranger… ? Non, à Paris, sur le stand des « Amis de l’Humanité » à la fête de l’Huma, lieu de rencontres et d’échanges, lors d’un débat intitulé « Comment lutter contre le Front National ? » ! Quand la même chose s’est passée à l’ULB*, on a entendu et lu que ce n’était guère étonnant, que les organisateurs étaient mal préparés et toutes sortes de commentaires propres à minimiser ce qui fut alors qualifié d’incident. Cette fois-ci personne ne pouvait ignorer que le risque existait et d’ailleurs un service d’ordre était bien prévu.

J’étais dans la salle, je n’avais pas entendu Caroline Fourest depuis un moment, j’avais envie d’en savoir plus sur son enquête contre Marine Le Pen, j’avais des questions à  lui poser. Je connais Caroline Fourest depuis longtemps, elle a cofondé Prochoix, elle a présidé quelques temps le Centre LGBT Paris-IdF, elle a souvent mené des investigations en infiltrant des groupes (pro-vie…), elle combat le sexisme, également le racisme et l’antisémitisme, elle s’attaque fortement au FN, elle vient de publier un livre sur Marine Le Pen, etc. ;   à n’en pas douter, c’est une journaliste et essayiste engagée, féministe, antiraciste, de gauche, etc. Il est tout à fait possible d’avoir des divergences avec elle, mais il est certain qu’elle lutte contre les intégrismes avec efficacité et c’est justement pour cette raison que certains s’acharnent à lui barrer la route. Dans ces conditions, lancer des rumeurs, pratiquer l’amalgame, afin de la décrédibiliser et de l’isoler, n’est que la partie immergée des  méthodes « fascisantes » utilisées par les groupuscules qui la harcèlent et la menacent.

Ce que j’ai vu et entendu samedi m’a fortement interpellée et pourtant,  ce n’est pas la première fois que j’assiste à de tels  sabotages. Je ne comprends pas comment ceci a pu se passer à la fête de l’Humanité, en présence de milliers de personnes, d’un service d’ordre et d’organisateurs prévenus des risques et des enjeux et de forces de l’ordre présentes sur les lieux. En effet, depuis des jours, sur les sites Ouma.com, des Indigènes de la République, et d’autres,  les appels à la fatwa pour « délit de blasphème » contre Caroline Fourest se multipliaient ;  je n’ai d’ailleurs toujours pas compris le manque de plus de soutiens dans la salle.

Les perturbateurs, Indigènes de la République et autres « islamo-ultra gauche » qui entretiennent avec tant de démagogie et populisme la confusion entre l’islamophobie et la critique de l’islamisme intégriste et s’associent sans distinction avec des nationalistes opportunistes, sont intervenus de façon totalitaire et même violente pour empêcher toute prise de parole de Caroline Fourest ; plus étonnant Morgane Merteuil porte-parole du STRASS et autres membres du STRASS tous identifiables sur les films et les photos, étaient parmi eux. En réalité, il ne faut pas s’étonner de la présence du STRASS et de sa porte-parole, dont le féminisme se limite à revendiquer le voile et la prostitution « libre «, symboles politiques d’enfermement des femmes ou de leur esclavage. Tous ont en horreur l’universalisme et se complaisent dans un relativisme culturel prompt à sacrifier les femmes au nom d’une prétendue révolution. Marine Le Pen peut les féliciter, ils le méritent.

Ils ont crié : « Dehors Fourest ! », « Le racisme ne passera pas »… ils ont brandi la « banane d’or du racisme », ont empêché tout débat dés les 3 premières minutes et avant toute intervention de Caroline Fourest, ils ont tenu tout un chapiteau en otage avec des méthodes dignes de commandos fascistes. D’ailleurs une partie de l’assistance a résisté en tentant de faire entendre « Le fascisme ne passera pas » et « Liberté d’expression ». Je déplore toutefois que les personnes qui sont intervenues activement pour exiger la tenue du débat et tenté de contrer cette intervention intempestive, n’aient pas été plus nombreuses, elles ont donc été bousculées, molestées ; je déplore également la passivité d’une bonne partie de la salle, il aurait été facile de recouvrir leurs voix à nous tous, et surtout je m’interroge sur le manque de réactivité de l’animateur, totalement dépassé par les évènements, qui au bout d’un quart d’heure se réveille et reprend le micro qui pourtant n’a jamais été coupé ! Quant au service d’ordre, il s’est contenté de bloquer le passage à l’estrade, mission prioritaire certes, mais vu le nombre, ils auraient fort bien pu appeler des renforts et contenir ce groupe d’une quarantaine d’individus et les évacuer. Il faut d’ailleurs noter que d’autres débats et stands féministes sur la fête, ont également été perturbés par ces individus et leurs alliés.

Ces groupuscules procèdent toujours de la même façon. Ils quadrillent la salle, au signal, lancent plusieurs interjections, se lèvent et descendent devant l’estrade, plusieurs se font passer pour des photographes et se sont déjà avancés , avec appareils photos et caméras, ils vous empêchent d’intercéder en se prétendant journalistes, ils filment oui, mais uniquement les perturbateurs pour ensuite exhiber le spectacle de leurs exploits sur les réseaux sociaux et surtout ils s’assurent que le service d’ordre ne puisse pas les sortir car alors ils disposeraient de documents pour se victimiser. Les fascistes et intégristes religieux font de même dans les pays de l’est lors des Marches des Fiertés LGBT.

Il serait temps que les organisateurs de débats et manifestations démocratiques apprennent à se prémunir contre ce type d’intervention. Il faut visionner les films et photos,  identifier les perturbateurs, exiger la carte de presse de toute personne se prétendant journaliste,  sécuriser la sonorisation et ne pas hésiter à l’utiliser pour couvrir les mégaphones, choisir  l’animateur pour sa réactivité, pugnacité et aptitude à maîtriser de telles interventions, prévenir la salle des risques et lui demander de réagir en exigeant la liberté d’expression, prévenir immédiatement la police afin qu’elle garantisse  la liberté d’expression et la tenue du débat démocratique, etc.… Le temps n’est plus à la naïveté.

Les personnes, groupes ou associations qui réagissent en minimisant ce genre de sabotage, en prétendant que c’était inévitable, en relayant plus ou moins subtilement la propagande grossièrement diffamatoire à l’égard de Caroline Fourest, n’ont à mon avis, pas correctement pris la mesure de la situation, leur indulgence, voire complaisance envers des individus et groupes aux méthodes totalitaires qui prétendent au nom d’une idéologie populiste et pervertie, interdire tout débat démocratique me dérange.

En France la laïcité est fortement chahutée, et ce n’est pas pour rien non plus si Caroline Fourest est prise pour cible, c’est une femme et elle est féministe. Ces groupuscules montent en puissance, pervertissent le débat politique démocratique et pourtant, ils n’organisent rien, ils se contentent de pourrir les évènements existants, c’est infiniment plus facile. Il va falloir résister et s’assurer que  nos manifestations et nos débats ne leur servent en aucune façon de faire-valoir. Nous sommes passés dans une nouvelle ère où des groupes plus ou moins indéfinis, populistes, organisent la confusion, brouillent les messages,  adoptent des méthodes d’intimidation et de violence.

La réponse des citoyens et des responsables associatifs et politiques doit être unanime et massive. Pas de telles méthodes chez nous, des groupuscules extrémistes ne peuvent ainsi bafouer la liberté d’expression ! Une journaliste qui lutte contre l’intégrisme, défend les valeurs d’égalité, doit pouvoir exercer son métier sans restriction, informer et débattre sans restriction aucune. L’Islamophobie est un terme inventé pour empêcher la critique de l’Islam radical, toutes les religions doivent être acceptées mais également pouvoir être librement critiquées. Les institutions républicaines doivent garantir la liberté du débat démocratique, la liberté d’expression est un droit humain fondamental, nous tous devons être concernés et vigilants.

Christine Le Doaré

ULB*Université Libre de Bruxelles

5 Responses to “Caroline Fourest empêchée de parler à la fête de l’Huma, simple incident, vraiment ?”


  1. 1 Claudine MENTEAU 18/09/2012 à 09:00

    Alors, c’est un comble que l’on empêche de parler Caroline Fourest à la fête de l’humanité. La sécurité qui fait pourtant si bien son travail, où était-elle ? La passivité des gens ne m’étonnent pas et m’inquiète vraiment. Je salue le courage de Caroline et ceux qui la soutiennent.
    Et comme ils disent : La lutte continue Camarade !
    Claudine

  2. 2 Velocipède 18/09/2012 à 21:10

    Ne pensez vous pas qu’il y a d’autre chats à fouetter, d’autres sujets sur lesquels « La réponse des citoyens et des responsables associatifs et politiques doit être unanime et massive » ?

  3. 3 Christine Le Doaré 18/09/2012 à 22:12

    parce que vous n’êtes pas capable d’adresser plusieurs problèmes à la fois vous ? ni de dénoncer les scandales au fur et à mesure qu’ils se produisent ? anecdote dérisoire c’est ça ? ben voyons, encore un ou une donneur ou donneuse de leçon complaisante et bien planquée derrière son pseudo … et merci infiniment pour avoir élevé le débat en enrichissant le débat avec force arguments !

  4. 4 Yzus 19/09/2012 à 19:25

    Ce sont ces abrutis qui finiront par faire le lit du FN, et qui discréditent toute la gauche.

  5. 5 Mabrouki 27/09/2012 à 23:27

    Nad
    suis vraiment scandalisée par l’ignorance; l’idiotie de ces MECS qui ne comprennent rien à l’intégrisme islamiste vert. Ils seront les premiers à hurler contre les intégristes catholiques et faire par contre, faire l’avocat du diable de nos intégristes islamistes (car, je suis de culture musulmane). Je suis profondément navrée pour Caroline Fourest. Elle qui a dénoncé tous les intégrismes, le FN et autre …
    A tous ceux qui ont perurbé le débat à l’humanité,je vous donne RDV dans pas très longtemps quand vous serez dépassé par vos pseudo victimes dites musulmanes, que personnellement je qualifie de Nasilamiste.
    Tant qu’il y des Carolines Fourest; les valeurs de la laïcité seront toujours d’actualités


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Articles récents

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives


%d blogueurs aiment cette page :