Aux assises de Créteil, scandaleuse indulgence pour les violeurs

Aux assises de Créteil, le procès des viols collectifs commis sur deux mineures, dans des cités de Fontenay-sous-Bois, entre 1999 et 2001, s’achève sur un verdict inique et scandaleux, aussi obligeant envers les accusés qu’inadmissible pour les victimes.

Proportionnellement à la gravité des faits reprochés aux accusés, l’avocate générale n’a requis que des peines très modérées et suggéré à la Cour de les assortir de sursis, car pour certains des accusés, les éléments à charge manquent et le doute serait permis. Rappelons que les peines encourues pour de tels crimes, vont jusqu’à 20 ans de réclusion.

La Cour d’assise de Créteil aura donc suivi le Ministère public et prononcé des peines légères, allant de l’acquittement pour dix d’entre eux à des condamnations de trois à cinq ans assorties de trois, quatre et quatre et demie années de sursis pour quatre des auteurs de ces viols collectifs que personne ne devrait appeler « tournantes », ce mot n’appartenant qu’aux seuls agresseurs. En réalité un seul des quatre accusés, violeur de Nina fera un an ferme et tous les violeurs d’Aurélie sont acquittés.

Les faits datent de plus de dix ans ; à l’époque, les victimes étaient mineures et fragiles comme on peut l’être à 15 et 16 ans. Elles étaient plus jeunes que la plupart des quatorze accusés. Ces viols collectifs, pratiqués de façon répétitive et dans des conditions sordides, les ont certainement anéanties à l’époque et marquées à vie. Même avec une résilience hors du commun, la décision de se confronter à un passé aussi douloureux n’a pas dû se faire sans peine. Il leur en a fallu bien du courage pour dénoncer leurs agresseurs, affronter la procédure inquisitoire lors de l’instruction puis lors des audiences au procès, revivre toutes les violences subies lors de leur calvaire.

Nina, qui a commis une tentative de suicide, avait pourtant porté plainte pour viol, au moment des faits, en 1999, à Nanterre. Quand on sait qu’à l’époque, sa plainte avait été classée sans suite, on ne se demande même plus de quel côté, des victimes ou des violeurs, se placent nos institutions. Entendre la parole des victimes de viol, les encourager à porter plainte, arrêter les agresseurs et les poursuivre, les condamner, parfois c’est oui, parfois c’est non ; ça dépend toujours des circonstances, du profil et de la réputation des victimes et des agresseurs, des qualités humaines et professionnelles des fonctionnaires en service, des juges, des jurés, etc.

Si la plainte n’avait pas été classée sans suite, l’enquête aurait peut-être permis d’établir les faits plus précisément et de constituer des éléments à charge, seulement voilà, les institutions n’ont pas fait leur travail et les victimes en payent les conséquences. Le pire c’est la mauvaise foi de la défense qui considère que l’oubli de certaines circonstances par les victimes, suffit pour démontrer l’innocence des accusés ! Pourtant, et à l’évidence, le traumatisme des violences explique à lui seul que les victimes plongées dans un état de sidération pendant les viols et par un processus de dissociation bien connu, n’ont jamais eu conscience de certains éléments de contexte ou les ont effacé. Les avocats de la défense s’en fichent bien, leurs clients s’en sortent bien et les jeunes en manque de modèles et de repères pourront bien en prendre de la graine, ce n’est pas leur problème.

Parce qu’en France, qu’il se produise au sein du couple, dans la famille, le voisinage, l’entreprise, le sport, la rue ou n’importe où ailleurs et qu’il soit commis par un seul agresseur ou en réunion, le viol relève des risques inhérents au seul fait d’appartenir au sexe féminin, ou d’être un enfant, et plus rarement, un homosexuel qualifié d’ « efféminé ». Plus d’une femme sur dix sera violée dans sa vie et c’est sans compter, les tentatives de viol et toutes les violences à caractère sexuel.

Ce risque est paradoxalement à la fois tabou et communément accepté de tous ; il fait partie de notre culture empreinte de machisme. Ni dans les écoles, ni ailleurs, la prévention contre ce fléau national n’est prise en charge ; on commence tout juste à travailler sur le sexisme et l’homophobie, alors vous pensez bien !

Selon les évaluations communément acceptées, en France, une femme est violée toutes les 7 minutes, plus de 75 000 viols et 198 000 tentatives sont commis chaque année, seules 25% des victimes osent porter plainte et seulement 2% des violeurs seraient condamnés. Avec les peines prononcées à Créteil, la honte et la peur ne sont pas là de changer de camp et ce verdict est bien un geste d’allégeance de plus, au système patriarcal qui nous opprime et condamne les femmes et les enfants, aux viols et aux violences machistes.

Le viol c’est un peu comme si la domination masculine exigeait qu’un quota de femmes et d’enfants soit régulièrement sacrifié. Il va falloir trouver le moyen d’y mettre un point final et il vaudrait mieux que nos institutions se montrent à la hauteur de l’enjeu, car il semble bien que les féministes et bientôt toutes les femmes, soient désormais excédées.

Christine Le Doaré

http://www.contreleviol.fr/

33 Responses to “Aux assises de Créteil, scandaleuse indulgence pour les violeurs”


  1. 1 Malaimable 11/10/2012 à 10:30

    Quand est-ce qu’on va manifester devant les Tribunaux qui ne font pas justice aux femmes????!!!

  2. 2 Anne L 11/10/2012 à 10:54

    Info supplémentaire extraite du Monde sur cette horreur : « Selon un avocat, les condamnés sont ceux qui ont reconnu avoir eu des relations sexuelles avec Nina en les présentant toutefois comme consenties. Parmi eux, le seul accusé à comparaître détenu. Il sera de nouveau jugé devant la cour d’assises du Val-de-Marne, du 2 au 6 novembre, pour l’assassinat de sa compagne et l’enlèvement et la séquestration de leur petit garçon en février 2010. » A ceux qui croiraient que la justice a été clémente parce qu’ils se sont repentis et ont changé, détrompez vous : déni et poursuite de l’horreur, c’est le seul visage que ces agresseurs ont montré à la justice. Peut on s’organiser pour réagir ? Oui, nous sommes excédées, oui, nous sommes en colère!

  3. 3 Christine Le Doaré 11/10/2012 à 10:54

    immédiatement ! les associations s’organisent je pense…

  4. 4 Liya 11/10/2012 à 13:15

    L’autre victime a aussi tenté de de suicider à deux reprises, il me semble. Elle a d’ailleurs pas pu venir au procès pdt plusieurs jours. J’imagine sa détresse de voir tous ses violeurs acquittés.

  5. 5 azhour 11/10/2012 à 16:04

    Pas devant les Tribunaux, devant le Minsitère de la Justice. La correctionnalisation est permise par les politiques, les gouvernants. Idem pour le traitement du viol. Le délai inique entre la plainte et le procès est du à un manque de moyens qui n’est pas donné à la justice .

  6. 6 azhour 11/10/2012 à 16:05

    Cette avocate générale avait déjà fait parler d’elle . Le mensonge pour justifier la correctionnalisation du viol : http://www.village-justice.com/articles/parce-correctionnalise-banalise,12562.html

  7. 7 omar 11/10/2012 à 17:58

    Pour que ces fils de pauvres et d’immigrés ,couverts régulièrement dans la boue par vos médias et pour lesquels votre justice pourrave n’a aucune indulgence ,soient acquittés après des années de procédure infamante ,le dossier devait être horriblement vide .

    omar

  8. 8 GENESLAY 11/10/2012 à 18:15

    Y’a-t-il une association pour venir en aide à ces jeunes femmes ? qu’elles puissent faire appel d’une décision lamentable -de décisions lamentables- c’est plus que ça d’ailleurs : c’est dégueulasse de laisser ces femmes sans justice à se torturer l’esprit en pensant que, finalement, tout ça, c’est de leur faute !

  9. 9 Christine Le Doaré 12/10/2012 à 00:17

    les pauvres chéris, on va les plaindre ces salopards… voilà, il y a plus pauvres et moins considérés que les fils d’immigrés, il y a les femmes, dans une société patriarcale et sexiste, c’est la règle, mais elle va changer, bientôt, on ne va plus se laisser faire, aucune de nous, et les machos dans votre genre vont vite le comprendre

  10. 10 azhour 12/10/2012 à 00:22

    Il n’y a pas de pauvres , d’immigrés, de riches et que sais-je encore, il y a des violeurs! Des infâmes petits violeurs

  11. 11 azhour 12/10/2012 à 00:30

    Et il y a des victimes. Là où je vous rejoins c’est que la justice est « pourrave » c’est même la seule raison qui explique que vos violeurs d’amis soient libres

  12. 12 Claire 12/10/2012 à 01:09

    peut-on porter plainte contre un juge ?
    contre sa décision ?

  13. 13 gus 12/10/2012 à 12:00

    Juste une précision pour canaliser la révolte et l’indignation : c’est la façon dont la justice est rendue qui doit être visée et non un avocat de la défense des criminels. Cet (te) avocat(e) a certes choisi, son ou ses clients et leurs crimes à défendre, et en cherchant tous les arguments pour les défendre il ou elle fait son boulot de prestataire de service.
    Il en va autrement des juges censés punir des crimes dont li viol . Ils sont les représentant d’un Etat de droit et….. payés aussi par les impôts des femmes
    Leur bienveillance à l’égard des violeurs est intolérable et doit être contestée systématiquement avec force et détermination.

  14. 14 Karl-Groucho D. 12/10/2012 à 12:41

    « Omar » qui défend des « zimmigrés » ? C’est-y pas un bon provocateur d’extrême droite volontairement (mais mal) déguisé ? À quoi bon réagir comme si ce n’était pas « ça » ?

  15. 15 claren 16/10/2012 à 00:15

    il existe de associations aide aux victimes, qui vous guide et vous aide

  16. 16 fabrikalettres 16/10/2012 à 11:23

    Merci d’avoir enfin parlé des enfants, ça manque souvent cruellement.

  17. 17 Jacky Gendronneau 16/10/2012 à 16:08

    comment voulez vous que les loies changent alors que nos politiciens sont les premiers a prendre les femmes pour de la viande, se verdict est tout simplement politique,

  18. 18 billaudet née gruselle 16/10/2012 à 16:15

    moi-méme,j’ai été violée parmon sadique de père mais il n’as jamais été puni mais moi si pour la vie surtout en étant petite fille(6 ans) à l’ époque il y a 54 ans nous croyons pas les enfants cela n’est pas vrai et le violeur court toujours sans pudeur ni honte que nous lorsque nous devenons femme nous sommes bloqué avec notre ami ou mari
    et nous traiter de salope et parfois de visieuse donc nous sommes bléssé au fer rouge toue la VIE

  19. 19 Granger 16/10/2012 à 21:05

    Il y a eu une manifestation devant le Ministère de la Justice (enfin à côté ils ne nous ont pas laissé manifester devant) hier lundi 16 octobre 2012 à 18 h 30. De nombreuses organisations féministes étaient là, et Nina aussi. Une délégation a demandé à être reçue par le Ministère.

  20. 20 falq 16/10/2012 à 21:09

    et les juges, les avocats sont ils compétant , sont ils à la hauteurs de leurs taches ????????????CHANGER LES LOIS , IL FAUT FAIRE VITE , pour nos enfants ………………………………………..

  21. 21 Mélusine Ciredutemps 16/10/2012 à 23:53

    Bravo pour cet article !
    Voir également le manifeste « En parler c’est pas un crime » et les nombreuses contributions, toutes très intéressantes, publiées sur ce site :
    http://crimecontrelhumanite.com/

  22. 22 Tuzzie 17/10/2012 à 00:35

    C »est à NOUS les femmes de ce pays, de n’importe quelle nationalité, à nous réunir et à manisfester pour exprimer notre indignation de la maltraitance faite aux femmes, et à nos enfants par la même occasion! Qui d’autre que NOUS pouvons assurer notre propre protection. Imaginez..!!!.si chaque femme de ce pays ne se laissait plus humilier, tapper, violer par qui que ce soit, et sortait dans la rue pour le crier. Toutes réunies, nous sommes suffisamment nombreuses pour secouer ce pays de machistes !!!
    ça suffit, réagissons toutes ensembles, et pas les unes contre les autres (jalousie, hypocrisie, méchanceté…)
    il n’y a que nous qui pouvons changer cela, alors qu’attendons nous pour nous serrer les coudes pour le bien être de toutes ???????!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  23. 23 Brigitte RIVOIRE 17/10/2012 à 08:24

    BIEN DIT.

  24. 24 Gérard D 17/10/2012 à 13:00

    je veux croire qu’un très grand nombre de signatures donneront à Madame Najat Valleud –Belkacem le poids nécessaire et suffisant pour « Remuer » rapidement nos hautes instances politiques.
    pour faire appliquer les lois existantes , Pour si nécessaire promulguer une loi mieux adapté et ne pas oublier de la faire PUBLIER AU JO pour application immédiate
    J’ose espérer que le taux de remplissage de nos prisons n’a pas été la raison de ce verdict trop clément qui respire » l’ incompétence et le laxisme »
    LE VIOL EST UNE FORME DE TERRORISME , il faut agir en urgence
    Je veux croire que ces signatures pèseront sur le procès en appel par le parquet .
    Je veux croire que nos magistrats puniront sévèrement toute cette équipe de violeurs qu’il soit acteur direct ou indirect,
    Car il n’y a pas de circonstances atténuantes dès lors qu’on est impliqué ne serait ce qu’en spectateur d’une telle agression

  25. 25 Viviane Ranaldi 18/10/2012 à 01:32

    le viol des femmes et des enfants est UN DROIT en france puisqu impunit, 70% DES VIOLS SE PASSENT DANS LES FAMILLES, pere frere oncles…..le seul pays a avoir une brigade qui emmene immédiatement la victime a l hopital pour des examens est les etats unis, seul pays au monde ou les femmes sont considérees comme des etres humains

  26. 26 so 18/10/2012 à 16:36

    celui qui me fait ça je le découpe.

  27. 27 azhour 19/10/2012 à 23:50

    Un élu et infirmier a violé une jeune femme de 21 venue en urgence depuis Tahiti. Elle est enceinte de 8 mois, dans le service de cardiologie pour une pathologie lourde. Il l’a viole à trois reprises et son viol est correctionnalisé. 3 viols , il est condamné pour agression sexuelle, 5 ans de prison. Pour viol aggravé il encourait 20 ans de réclusion ! http://lacorrectionnalisationduviol.wordpress.com/un-elu-commet-un-crime-il-est-condamne-pour-un-delit/

    Les viols c’est 80% de correctionnalisation et il n’est pas rare que du sursis soit prononcé. La correctionnalisation c’est le déni du viol au quotidien. Rappelez-vous 2% de violeurs condamnés en tant que tels. 80%, à Paris selon Emmanuelle Piet (CFCV) 90% de correctionnalisation… Voilà ce qui explique ce chiffre de 2%

  28. 28 Julie 24/10/2012 à 12:36

    edit : et nous traiter de salope et parfois de visieuse donc nous sommes bléssé au fer rouge toue la VIE
    Oui, c’est malheureusement vrai, certaines personnes peu évoluées nous nomment salopes, ou putes, ou meme disent que c’est bien fait pour notre gueule.

  29. 29 vivandmar 27/10/2012 à 20:24

    Défendre les ‘fils d’immigrés’ est franchement déplacé dans ce contexte. La France est sans aucun doute un pays où le racisme et la xénophobie règne, mais le sexisme rampant dont vous ne faites que renforcer la preuve, est à défendre sur un même pied d’égalité, sinon en premier lieu – la femme représente la moitié de la population de la terre entière. Pensez aux femmes, aux filles, aux soeurs, qui représente la moitié de votre famille, la moitié de votre sang, la moitié de votre culture.

  30. 30 Van Ruymbeke 10/12/2012 à 12:51

    Bonjour, de toute façon les violeurs, en prison il continue a violé des pauvres mecs sans défence, et les matons l’ébruite pas il veul cacher la vérité, donc quand il sorte au bout de 5 ans , il recommence a violés, la justice fait pas bien leur travail.


  1. 1 Pas de justice, pas de paix…aux assises de Créteil « A dire d'elles Rétrolien sur 11/10/2012 à 09:47
  2. 2 Caveat emptor » Permis de violer Rétrolien sur 15/10/2012 à 20:53
  3. 3 Acquittement des dix violeurs à Creteil ; une pétition | Guerrier nomade Rétrolien sur 16/10/2012 à 07:19

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives


%d blogueurs aiment cette page :