Le 13 avril, rêvons et agissons pour une humanité libre de la prostitution

photo pour blogRêver de plus de justice et d’humanité, pour les enfants et pour les femmes qui subissent tant de violences machistes, pour les hommes aussi ; pour nous libérer toutes et tous des manques, frustrations, inquiétudes et souffrances que nous imposent les systèmes d’oppression capitaliste et patriarcal.

Rêver que demain, nous parvenions à vivre mieux, à produire moins et mieux, à respecter notre environnement et tous les êtres vivants, à retrouver des rythmes apaisants, à échanger sereinement ; à construire sans détruire.

Rêver que l’exploitation des êtres humains sera achevée, que chacun-e choisira une façon de contribuer au collectif, qu’il s’agisse d’un métier ou d’autre chose, en fonction de ses goûts et compétences et des besoins de la société.

Rêver que la marchandisation des corps, ne sera plus qu’un lointain et triste souvenir. Respecter que l’affectif et/ou la sexualité relèvent de l’intime, d’un intime politique peut-être, mais de l’intime tout de même. La sexualité et l’affectif ne s’évaluent pas, ne se valorisent pas, ne se monnayent pas, ils doivent rester en dehors des marchés et s’échanger librement et gratuitement.

Je fais ce rêve d’un vivre ensemble autrement, enrichissant pour nous et non pour ceux qui nous exploitent. Des alternatives sont possibles, les systèmes qui nous oppriment sont à bout de souffle, il est temps d’inventer autre chose et tant qu’à faire, que ce soit frais, lumineux et généreux.

La prostitution doit disparaître, Victor Hugo le disait déjà : «On dit que l’esclavage a disparu de la civilisation européenne. C’est une erreur. Il existe toujours, mais il ne pèse plus que sur la femme, et il s’appelle prostitution. » (Victor Hugo – les misérables). L’idée même d’un quota d’êtres humains, les plus vulnérables : les plus pauvre et/ou les plus fragiles, sacrifié-e-s sur l’autel de la légende patriarcale d’une sexualité masculine incontrôlable et/ou du besoin de domination et de pouvoir des hommes sur les femmes, voire sur d’autres hommes, est injustifiable. La prostitution c’est bien le paroxysme de la domination masculine, l’un de ses derniers remparts. Non, il n’y a jamais eu et il n’y aura jamais aucun « droit de créance » à la sexualité !

Mais me direz-vous fort justement, que vont devenir les personnes en situation de prostitution, comment vont-elles survivre ? Certes, les systèmes d’oppression ne sont pas tombés et nous ne vivons pas encore dans le « Meilleur des mondes ». Rien ne se produira, voire pire adviendra, si nous ne commençons pas, quelque part, à poser des pierres qui peu à peu formeront les fondations d’une nouvelle société. Pouvons- nous continuer de préserver et cautionner ces systèmes inhumains et morbides ?

Alors, il nous faut rêver oui, c’est à dire agir. Réunir nos forces et agir pour un monde sans violences et sans prostitution. C’est le projet Abolition 2012 qui propose l’abolition du délit de racolage passif, mais pas de façon isolée, car ce serait alors un piège qui enfermerait les personnes prostituées dans plus de risques et de dangers. Abolition 2012 exige l’adoption simultanée et pour les personnes qui le souhaitent, d’un plan social alternatif à la prostitution avec des mesures d’encadrement de sortie et de réinsertion sociale et professionnelle. Enfin, Abolition 2012 suggère de pénaliser les clients prostitueurs qui nourrissent la demande et toutes les dérives afférentes, espérant ainsi sensibiliser et éduquer des générations d’hommes conditionnés par le système patriarcal, pour qu’ils avancent vers l’égalité femmes-hommes et comprennent que le consentement affectif et/ou sexuel ne s’achète pas.

C’est en rêvant et en agissant que l’on avance. C’est ce que nous allons faire ensemble le 13 avril 2013 à la Machine du Moulin rouge, œuvrer à l’abolition de la prostitution. Les invité-e-s, artistes, politiques, témoins, et vous et nous toutes et tous ensemble, nous allons commencer à construire l’avenir, un avenir fait de respect et d’espoir en l’humanité, notre humanité. Ne restez-pas sur le bas-côté, participez !

Christine Le Doaré

Mobilisons- nous le 13 avril !

Le collectif Abolition 2012 organise le 13 avril de 13h30 à 18h un événement à la Machine du Moulin rouge à Paris pour construire ensemble une société sans prostitution et obtenir l’adoption d’une loi d’abolition du système prostitueur. De nombreuses personnalités viendront exprimer pourquoi, comme nous, elles pensent que l’abolition, c’est la seule solution, pour mettre fin à cette violence qu’est la prostitution !

Inscription obligatoire : http://www.emailmeform.com/builder/form/ff6Hg04w82bU8y72Q

Retrouvez l’événement sur le blog : abolition13avril.wordpress.com
Twitter : @abolition2012
Facebook : http://www.facebook.com/abolition2012?ref=hl

4 Responses to “Le 13 avril, rêvons et agissons pour une humanité libre de la prostitution”


  1. 1 sandrine70 12/03/2013 à 19:01

    Merci pour ce beau texte !

  2. 2 Christine Le Doaré 12/03/2013 à 20:10

    Merci beaucoup, ça vient du coeur !

  3. 3 Christine Le Doaré 12/03/2013 à 23:38

    merci, ça vient du coeur !

  4. 4 Didier 13/03/2013 à 10:06

    « Réunir nos forces et agir pour un monde sans violences et sans prostitution. C’est ce que nous allons faire ensemble le 13 avril 2013 à la Machine du Moulin rouge, œuvrer à l’abolition de la prostitution. Les invité-e-s, artistes, politiques, témoins, et vous et nous toutes et tous ensemble, nous allons commencer à construire l’avenir, un avenir fait de respect et d’espoir en l’humanité, notre humanité. » Merci Christine, la majorité des hommes est avec toi et te soutient. Nous serons avec vous le 13.


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives


%d blogueurs aiment cette page :