L’accusée, c’est la mode !

REBLOG

Les VigilantEs

acbd61059080b5651938ecc2c0e91391Laurence Rossignol, Ministre des Droits des Femmes, a accusé mercredi lors d’une interview sur RMC, des grandes marques internationales de la mode ((H&M Uniqlo Dolce Gabbana) d’être irresponsables. Nous approuvons ses propos.

Renvoyer les femmes à la pudeur, les effacer et les enfermer relève-t-il du monde de la mode ou de celui des obscurantistes ?

Ces marques profitent du fait  que de plus en plus de femmes sont soumises aux injonctions des salafistes et des Frères musulmans en matière de tenues vestimentaires, pour développer leur business.

Il est irresponsable de collaborer à cette propagande,  et ainsi se rendre complice d’une l’idéologie religieuse et politique qui considère les femmes comme des êtres inférieurs et vise à contrôler leur corps et leur place dans l’espace public.

Les VigilantEs apprécient que la ministre s’engage avec courage pour défendre les droits et libertés des femmes face à une arnaque présentée comme une «mode pudique islamique ».

Toutefois…

View original post 111 mots de plus

5 Responses to “L’accusée, c’est la mode !”


  1. 1 Gillo 03/04/2016 à 22:27

    Bonsoir,
    Comment faire pour dénoncer la collusion de Yagg avec l’antisémitisme et l’homophobie de la porte-parole du PIR ? Ce deux textes montrent à quel point ses propos sont toxiques pour nous en tant que LGBTI et bien sûr contre les juifs :
    https://lundi.am/Une-indigene-au-visage-pale
    https://www.ensemble-fdg.org/content/propos-de-les-blancs-les-juifs-et-nous-houria-bouteldja-la-fabrique-2016

  2. 2 Christine Le Doaré 04/04/2016 à 19:56

    Yagg a franchi la ligne depuis le début, ce site est sur la ligne d’Act-up et du Strass, d’une certaine gauche de la gauche totalement versée dans l’islamo-gauchisme… Pour ne pas le voir, se laisser berner, il faut vraiment le vouloir… Mais bon, faut-il mettre de l’énergie à dénoncer la compromission de ce site de peu d’importance ou ailleurs ? Franchement j’ai de plus en plus de mal à m’intéresser aux revendications LGBT depuis qu’elles ne concernent plus que les gays et les trans (et encore…) et s’opposent aux droits des femmes (complices du pire système d’oppression sexiste : la prostitution /complices de ce que le libéralisme produit de pire, le marché des enfants, fabriqués pour être retirés à celles qui les ont mis au monde telles des unités de production (la GPA), … Ce qui fut un mouvement de libération n’est plus que l’ombre de lui-même, devenu complice du système patriarcal …

  3. 3 melaine 05/04/2016 à 13:17

    Franchement, madame Le Doaré, croyez vous que ces mouvements et le raz de marée masculiniste mondial qui les suscite soient si marginaux et si peu dangereux ? Je n’ai pas la même confiance que vous, ni dans l’état de nos forces, que je trouve trop « sécures », trop repliées sur elles mêmes et sur des « victoires » formelles, légales ou politiques, alors que c’est peut-être la société toute entière qui régresse et se dérobe en dessous. La « majorité silencieuse » a été ainsi emportée bien des fois par des initiatives que beaucoup croyaient vouées à l’échec. Et il faut à chaque fois des décennies pour réparer les dégâts.

  4. 4 Christine Le Doaré 05/04/2016 à 20:08

    je ne comprends pas la raison de ce commentaire pour le moins curieux. Qui a dit que la radicalisation n’était pas dangereuse, moi ? quand et à quel endroit ? Vous n’avez manifestement pas lu les différents articles que j’ai signés sur ce blog. Vous commentez un REBLOG mais d’ailleurs, rien dans le texte reblogué n’indique non plus que le danger de la radicalisation ne doit pas être pris au sérieux.

  5. 5 melaine 09/04/2016 à 12:07

    Je vous demande pardon, mais dans votre réponse précédente, vous semblez considérer que les divers « mouvements de genre », ce n’est rien sur la scène sociale et politique. Mais je pense que ce n’est pas vrai, ces mouvements rassemblent de plus en plus de monde, prennent de la place, sont actifs sur la scène publique là où les démocrates sont souvent absents, et véhiculent d’autant mieux les idéologies néo-régressives type « convergence des luttes » qu’elles y sont maintenant presque toujours imposées comme ticket d’entrée, et que les personnes doivent s’y convertir pour ne pas être rejetées. Ça finit par faire toute une armée de réserve. D’autant plus efficace qu’elle se présente comme à la fois progressiste et opprimée. Dans le même temps, ces points de vue grignotent les mouvements féministes. Plusieurs se sont tus sur de récents évènements, au point qu’on sent même de loin un flottement. Pour moi, il est dangereux de sous-estimer le pouvoir de ces groupes et de ces médias, favorisé par une diffusion on va dire « horizontale » mais en même temps très autoritaire, qui offre l’alternative à l’isolement et la « fraternité » en échange du ralliement politique, méthode classique des totalitarismes. J’avoue, je ne sais pas ce qu’il faudrait faire pour contrer ça, mais je pense qu’il ne faut pas tourner la tête ailleurs et « faire comme si pas ». Le fonctionnement démocratique et la cohérence de la société sont des fois plus fragiles qu’on ne le croit. Pour moi, c’est une avalanche qui se prépare, de plusieurs horizons, avec un endoctrinement « bonne conscience » et des méthodes autoritaires. Mais je suis peut-être atteinte du syndrome de Cassandre. Et me suis sans doute méprise sur la signification de vos paroles.


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Articles récents

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives


%d blogueurs aiment cette page :