#8mars2018 le sabotage de la manifestation féministe Parisienne

 Dans une manifestation féministe #8mars , un cortège BDS pro-palestinien/anti-israélien menace des féministes soutenant les Iraniennes en lutte contre le port du voile obligatoire. En ce qui me concerne, cet évènement constitue un point de non-retour.

Bien sûr, comme tout mouvement social qui se construit dans une confrontation constante, le mouvement des femmes est complexe, divers et divisé. Bien sûr, depuis le début de son histoire, les valeurs fondamentales du féminisme sont dévoyées, trahies par nombre de personnes et de groupes qui pratiquent un entrisme éhonté pour tenter d’en prendre le contrôle.

Des groupuscules identitaires ont infiltré quasiment tous les partis et mouvements sociaux à gauche et pas seulement ; le mouvement féministe pas plus que le mouvement LGBT, n’ont été épargné. Pour tout observateur aguerri des mouvements sociaux, ce n’est vraiment pas un scoop. Le plus grave étant qu’aucune formation politique ou sociale de gauche ne fait le ménage dans ses rangs, bien au contraire, complaisance et lâcheté se mêlent à l’acculturation, au simplisme et même à la bêtise et laissent le champ libre à un dangereux sectarisme. A tout prix ne pas disparaître, et s’il le faut construire des alliances, même les plus improbables. Ce qui s’est passé le #8mars2018 à Paris dans une manifestation prétendue « féministe unitaire » en est une parfaite illustration.

Déjà lors de manifestations du #8mars précédentes, il avait déjà fallu supporter les batailles entre factions en guerre (Kurdes/Turques…), et des cortèges intersectionnels #8marspourtoutes défendant le système prostitueur ou le voile, etc. Les syndicats CGT, SUD, l’extrême-gauche, les libertaires, les Verts et le PC, constituaient d’année en année, le plus gros du cortège, pendant que le cortège de femmes se réduisait à portion congrue, mais nous n’avions pas encore été agressées par un bataillon pro-Palestinien – boycott Israël (BDS) pour avoir porté des pancartes féministes de soutien à nos sœurs iraniennes qui se dévoilent au prix de leur liberté, quand ici, des identitaires endoctrinées font la promotion du voile, marqueur genré politico-religieux s’il en est !

La manifestation parisienne est partie en avance sur l’horaire, alors que nous le quittions, nous avons croisé des femmes tentant de le rattraper. Un cortège désorganisé, dépareillé, faisant encore une fois la part belle aux syndicats et groupes politiques, sûrement concernés par la lutte contre le système patriarcal, mais avant tout, par la critique du gouvernement, sans oublier quelques individus masqués « antisystème », comme il s’en trouve désormais dans quasiment toute manifestation parisienne. Bien entendu, il y avait encore quelques groupes féministes, et j’ai notamment croisé des délégations OLF, Zéro Macho, Encore Féministe, la GLFF, etc. Il y avait aussi un cortège #metoo, un cortège de militantes Kurdes, de militantes d’Efrin, de femmes Iraniennes en exil, mais je n’ai noté, (à part les nôtres), aucune pancarte de soutien aux Iraniennes, aux Syriennes, aux femmes Polonaises qui luttent contre l’interdiction de l’avortement.

Comment en ce #8mars2018 passer à côté des Iraniennes en lutte contre les interdits d’un régime qui leur impose tenues et conduites directement issues de la charia islamique ? Il faut croire que les « féministes » intersectionnelles, islamo-gauchistes, françaises (comme un peu partout en occident), toutes à leur communautarisme et leur sacro-sainte  liberté du voile islamique, ne peuvent supporter la vue des Iraniennes ôtant publiquement leur voile, ceci exigerait de leur part de réfléchir à la signification réelle de ce voile !

Nous étions un petit groupe de femmes, issues notamment des « Femmes sans voile » d’Aubervilliers, de la CLEF, de Regards de Femmes, La Ligue Internationale du Droit des Femmes et des Vigilantes à avoir préparé et à porter des pancartes affichant le logo de soutien aux femmes iraniennes en lutte contre le port du voile obligatoire. Regardant passer le cortège avant de rejoindre les quelques groupes féministes en tête, certaines d’entre nous ont été apostrophées, injuriées, menacées par plusieurs individu.e.s sortant de l’imposant cortège pro-Palestinien/anti-Israélien -BDS. L’une de nous a été bousculée, sa pancarte a été cassée. Que faisait ce cortège BDS dans une manifestation féministe ? Comment admettre qu’une manifestation féministe le 8 mars, Journée internationale de lutte pour les Droits des Femmes, n’affiche pas massivement son soutien aux femmes Iraniennes qui viennent de lancer un mouvement de libération pour s’affranchir du joug patriarcal politico-religieux islamiste ? Comment cautionner que des féministes, solidaires des Iraniennes ne puissent défiler en paix dans une manifestation féministe le 8 mars, pire, y soient menacées, bousculées, agressées ?

En ce qui me concerne, après plus de 35 ans de participation aux manifestations féministes du #8mars, j’y mets un point final. Le mouvement féministe est gangréné par les identitaires de tous poils, « féminisme musulman », racialistes, islamo-gauchistes ; tous les groupes et personnalités qui tolèrent voire encouragent cette confusion aussi malsaine que dangereuse sont responsables. Un travail de clarification et de refondation doit avoir lieu. En attendant, je pense qu’il est urgent de se concentrer sur l’essentiel, à savoir la solidarité avec les femmes qui, ici et ailleurs, se battent contre les discriminations et violences contre toutes les femmes, sans aucune considération identitaire, communautariste ni religieuse. Le féminisme est par définition laïque et universaliste ou il ne l’est pas, les identitaires et leurs ami.e.s viennent d’en faire la démonstration imparable.

Christine Le Doaré

 

 

 

14 Responses to “#8mars2018 le sabotage de la manifestation féministe Parisienne”


  1. 1 patbona 09/03/2018 à 15:21

    Très bon post merci!

    « Le plus grave étant qu’aucune formation politique ou sociale de gauche ne fait le ménage dans ses rangs, bien au contraire, complaisance et lâcheté se mêlent à l’acculturation, au simplisme et même à la bêtise et laissent le champ libre à un dangereux sectarisme. A tout prix ne pas disparaître, et s’il le faut construire des alliances, même les plus improbables. »

    C’est malheureusement récurent en Europe qui semble se soumettre à celui qui aboie le plus. La dernière fois c’était dans les années 30 avec la politique d’apaisement et le résultat que l’on connait… Même si à l’époque il ne s’agissait bien sur pas du droits de femmes, il s’agit bien du même type de lâcheté.

  2. 3 Huguette Chomski Magnis 09/03/2018 à 18:40

    Totalement d’accord ! Ne vous trouvant pas, nous avons trouvé ce que tu décris , toute la bande avec en vedette le cirque Tamimi – la mignonne Ahed, son marionnettiste de père, la cousine Ahlam, autre gloire du clan, assassin souriant d’enfants juifs.
    Beurk, ce n’était pas une surprise mais beurk quand même. On est reparties vers d’autres horizons J’ignorais les violences exercées contre vous : ils se démasquent et révèlent toute leur haine des femmes. Il faut réagir,Ces violences sont intolérables, il faut réagir, les dénoncer sinon on aura droit aux expéditions punitives de ces nervis.

    Mon seul bon souvenir de ce 8 mars 2018 c’est l’engagement du député Guillaume Gouffier Cha : défenseur des droits des femmes, cohérent dans sa solidarité avec les femmes iraniennes, il s’est engagé à faire remonter notre demande que les représentantes françaises et européennes cessent de se voiler quand elles rencontrent des dirigeants iraniens.

  3. 4 Christiane Voisinet 10/03/2018 à 02:06

    Je suis très triste , désespérée de lire votre message ( et ce n’est pas qu’une forme de style ) ….Ce pour quoi nous sommes battues il y a plus de 40 ans est donc à refaire, socialement , intellectuellement et politiquement pour une République Libre , Egalitaire , Fraternelle et Laïque , Une et Indivisible !
    Quelle société pour ma petite-fille à naître dans trois mois ? Je suis bien consciente de toutes les dérives de toute la gauche ( à droite , LREM incluse , il n’y a rien à espérer ) depuis longtemps …mais que vous ayez été malmenées par des succédanés(ées) de féminisme me choque profondément
    Bien sororitairement

  4. 5 Martine Laroche 10/03/2018 à 10:33

    Tu as parfaitement raison Christine : « En ce qui me concerne, après plus de 35 ans de participation aux manifestations féministes du #8mars, j’y mets un point final. » moi je n’y vais plus depuis longtemps… 
    Oui mais que faire? Cette mixité « politique », religieuse, etc. a tué le féminisme malgré les apparences. Il faudrait peut-être revenir quelques temps à nos anciennes méthodes, par exemple, le 8 mars, la Mutualité réservée aux femmes uniquement !
    Martine Laroche

  5. 6 Christine Le Doaré 10/03/2018 à 10:33

    Merci. Oui il faudrait une refondation.

  6. 7 Christine Le Doaré 10/03/2018 à 10:34

    Oui. Ce qui m’étonne c’est que nous soyons si peu nombreuses à l’écrire.

  7. 8 Sara Brajbart-Zajtman 10/03/2018 à 12:26

    Mais il ne faut pas leur abandonner le terrain, c’est ce qu’elles attendent.

  8. 9 Christine Le Doaré 10/03/2018 à 12:46

    Je n’abandonne que ce terrain là, ça ne sert à rien de participer à des événements qu’ils/elles récupèrent, il y a d’autres moyens d’agir, j’en parle dans le texte

  9. 10 beyourownwomon 11/03/2018 à 13:26

    « En ce qui me concerne, après plus de 35 ans de participation aux manifestations féministes du #8mars, j’y mets un point final. Le mouvement féministe est gangréné par les identitaires de tous poils, « féminisme musulman », racialistes, islamo-gauchistes ; tous les groupes et personnalités qui tolèrent voire encouragent cette confusion aussi malsaine que dangereuse sont responsables. Un travail de clarification et de refondation doit avoir lieu. » – Cette confusion tend aussi à me décourager. L’élan était le même aux Etats-Unis l’année dernière à la « Women’s March » pour protester contre la politique, pour faire vite, antiféministe de Trump où tous les groupes anarchistes, anticapitalistes, intersectionnels etc s’invitaient et étaient par contre autant soutenus par les féministes.

    C’est qu’à force de fétichiser la « domination » tout le devient, et les réseaux sociaux n’aident pas forcément à faire ce travail de clarification puisque toutes les communautés en ligne renforcent le groupement identitaire.
    https://etoilesdigitales.wordpress.com/2017/11/29/du-savoir-utile-les-promesses-redemptrices-du-feminisme-2-0/

    La « Tolérance » est devenue un peu un prétexte galvaudé pour justifier n’importe quoi : https://beyourownwomon.wordpress.com/2012/08/28/la-tolerance-gangrene-du-feminisme/

    Bien à vous,

    VP

  10. 11 Christine Le Doaré 11/03/2018 à 13:44

    Nous sommes bien d’accord. Hélas

  11. 12 jeanmarcperessobkowiak 11/03/2018 à 21:51

    entièrement d’accord avec vous, le communautarisme est une redoutable erreur


  1. 1 Islamisation. Sabotage de la manifestation féministe du 8 mars à Paris | Laconnectrice's Weblog Rétrolien sur 13/03/2018 à 00:20
  2. 2 La violence dans les manifs décrédibilise les revendications démocratiques | Laconnectrice's Weblog Rétrolien sur 03/05/2018 à 15:33

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




Articles récents

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives


%d blogueurs aiment cette page :