Hôtesses du Tour, arrêtez de pédaler dans le féminisme !

La toile s’enflamme pour la question des hôtesses du Tour de France. Les hôtesses ont-elles ou pas choisi leur rôle, et pourquoi celles qui défendent le libre choix de se voiler, s’attaquent-elles à celles qui choisissent la fonction d’hôtesse du Tour ? Faut-il condamner celles qui ont lancé la mobilisation, faut-il les soutenir ? S’agit-il d’une question mineure, de pudibonderie ou à l’inverse d’une juste lutte ? Peut-on parler de censure, de féminisme ou de néo-féminisme  … ? Vertige.

La polémique des hôtesses du Tour de France est insensée. Le débat, une fois de plus, est mal posé, ne serait-ce que parce que le féminisme n’est pas une vague idée que l’on peut mettre à toutes les sauces, mais bien un projet de société.

Le système patriarcal est un système global d’oppression des femmes. Un système qui organise, structure nos modes de vie, nos pensées et nos valeurs. Et nous ne sommes pas là d’avoir déconstruit ce système dans sa globalité ; personne, exceptions faites de quelques rares théoriciennes féministes universalistes de confiance et qui ont fait leurs preuves dans la durée.

Dans le système patriarcal, selon un grand nombre de paramètres dont la culture, l’éducation, … à différents degrés, de l’insignifiant au majeur,  tout contribue à maintenir les femmes dans le système d’oppression et à le reproduire.

Tout est utile pour s’assurer l’appropriation et le contrôle de leur corps pour la sexualité et la reproduction,  des contes de fées enfantins, à la contrainte à l’hétérosexualité, et jusqu’aux contraintes et violences d’un intégrisme religieux s’il le faut. Question de degré. Par conséquent, toutes les manifestations sexistes de la domination masculine, de la plus inoffensive en apparence, à la plus sérieuse sont critiquables. En principe, par cohérence et efficacité, il faudrait les condamner et combattre toutes.

La tradition de la remise de la médaille au gagnant de l’étape du Tour par des femmes les plus jeunes et jolies possibles, selon les critères de la mode en vigueur, signifie que la récompense est encore plus gratifiante si une femme désirable vous la remet. Les rôles de genre sont clairement établis, il s’agit ni plus ni moins d’une version re-visitée, d’une sorte d’adaptation « moderne » de la récompense du guerrier méritant. La connotation sexuelle est patente. Lorsque j’avais 9/10 ans, l’été, je suivais le Tour avec mon grand-père, et j’en avais déjà conscience ! Cette sexiste tradition est critiquable et condamnable. D’ailleurs, j’aimerais assez que les coureurs soient récompensés par d’autres grands coureurs, un bisou par le coureur gagnant du ou des tours précédents aurait beaucoup plus de force symbolique, ah non ?

Se revendiquer du féminisme, c’est défendre la fin de la tradition des hôtesses du Tour de France, et peu importe que la mobilisation ait été lancée par des relativistes intersectionnelles ou pas.

En revanche, rien n’interdit d’expliquer que ces dernières manquent de cohérence et que leur féminisme n’est pas crédible. En effet, s’attaquer à la tradition des hôtesses sans condamner les manifestations les plus attentatoires à l’intégrité des femmes telles que l’exploitation et la marchandisation dans la prostitution ou la GPA, la violence du voilement des femmes et des fillettes, des mariages forcés, de l’excision, etc. est d’un cynisme sans nom.

Elles ont détourné le principe de libre choix qui signifiait à l’époque libre choix d’avoir ou non un enfant, pour le mettre au service du patriarcat qui n’en demandait pas tant ! Libre choix de se prostituer, de se voiler, autant dire choisir soi-même (enfin pour les autres en général), un esclavage volontaire et tant pis pour l’émancipation des femmes passée à la trappe. Le relativisme culturel intersectionnel est amplement promu par les queers et des hommes tellement intéressés par le féminisme, qu’ils ont remplacé les études féministes par les études de genre et écrasé les féministes universalistes pour mettre en avant leurs féministes autorisées, celles qui ne les descendront pas de leur piédestal.

Et pour certaines d’entre elles, c’est pire encore, le féminisme n’est qu’une stratégie de valorisation personnelle, grâce aux médias si peu professionnels et friands de tout ce qui peut amuser la galerie à bon compte. Ce n’est ni du féminisme, ni même du néo-féminisme, juste de l’auto-promotion et de l’enfumage ;  ça plait beaucoup.

Il n’y a aucune raison dans cette polémique folle de choisir entre les relativistes intersectionnelles qui mobilisent pour l’abandon de la tradition des hôtesses et les féministes issues des mouvances laïques qui considèrent cette mobilisation, dérisoire. Si les relativistes sont inconséquentes et dangereuses, les secondes manquent parfois de background théorique féministe,  et si les enjeux de la lutte contre le voile et autres violences imposées par le communautarisme et les intégrismes religieux n’ont aucun secret pour elles, elles manquent parfois de subtilité face à la complexité du système patriarcal. 

Ce qu’il faut reprocher aux relativistes intersectionnelles ce n’est pas de critiquer la tradition des hôtesses du Tour de France, mais bien leur trahison du féminisme universaliste qui les mène, en revanche,  à se taire devant le pire. En ce qui me concerne, je condamne la tradition des hôtesses du Tour de France, parce que cette tradition n’est pas si anecdotique que ça ;  parce que je suis féministe et cohérente. De bout en bout, toujours.

Christine Le Doaré

0 Responses to “Hôtesses du Tour, arrêtez de pédaler dans le féminisme !”



  1. Laisser un commentaire

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




Articles récents

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives


%d blogueurs aiment cette page :