Posts Tagged 'Eric Zemmour'

Si tu savais comme je t’en veux

Présidentielles2022

A toi, oui à toi. Pas à eux, non, eux je savais.

Eux, les ventres mous, les jamais contents congénitaux, les jaunes, les rouges-bruns, les conspirationnistes, les factieux, les populistes, les complotistes, les islamistes, les fachos, je n’attendais rien d’eux. Mais de toi qui, pendant ce quinquennat, n’a jamais critiqué l’extrême-droite ni alerté sur le danger de son avènement au pouvoir, j’attendais beaucoup mieux. Oui, toi qui as feint d’ignorer une tolérance grandissante envers les extrêmes, permettant à l’extrême-droite d’arriver menaçante au seuil du pouvoir. Toi qui n’as pas trouvé inquiétante la normalisation de façade de Marine Le Pen, la montée fulgurante d’Eric Zemmour, les incessantes tentatives de déstabilisation de Jean-Luc Mélenchon. Toi qui as contribué à faire passer E. Macron pour un dictateur, un nazi, ou qui a laissé dire en te frottant les mains car après tout, ce petit arrogant trop intelligent, ça te faisait du bien qu’il s’en prenne plein la tronche.

Aujourd’hui tu as peur, la trouille te troue le bide car tu sais ce dont le RN serait capable et tout ce que tu risquerais de perdre ; tu ne le sais que trop bien.

Toi l’éditorialiste (1), l’intellectuel, l’élu, ou l’influenceur politique, qui as fait passer les Gilets Jaunes pour un inoffensif mouvement populaire (au moins douze morts) ; qui ne t’es pas offusqué quand tant d’élus étaient molestés ; toi qui pendant la pandémie, as regardé grimper dans les tours le complotisme et le populisme sans t’en émouvoir outre mesure. Aujourd’hui tu paniques un peu, mais il ne faut pas compter sur toi pour établir le bilan, somme tout plutôt positif du quinquennat. Non, il ne faut trop t’en demander, tu préfères taire une inflation contenue grâce au bouclier énergétique, tu ne parleras pas non plus du bon bilan économique ou du bout des lèvres ; toi, tu préfères nous écrire des tribunes longues comme le bras pour nous expliquer que le RN n’est pas démocratique. Et puis ça restera dans les annales, alors tu t’appliques, c’est bon pour la suite de ta carrière.

Toi aussi le syndicaliste borné, et toi l’étudiant endoctriné pour qui toute personne passée trente piges est un sale « boomer », et toi le militant politique républicain qui as laissé ton parti de gouvernement ne plus être qu’une peau de chagrin, et toi le macabre souverainiste pro-frexit (2), et toi le soumis au Che des calanques, et toi le militant laïque qui fait du pied à Zemmour, et toi le militant identitaire enivré de ton inestimable distinction et vous les LGBT, et vous les féministes intersectionnelles, et vous tous les wokistes au sécateur surexcité qui avez braillé des slogans fascisants pendant les « fêtes à Macron ». Toi, toi, et toi, vous tous qui n’avez cessé de surenchérir avec un misérabilisme et une victimisation outranciers, n’hésitant pas à défiler aux côtés de militants séparatistes, de jaunes hagards, de casseurs, de black-blocs archi-violents et de factieux téléguidés par Poutine. Et pendant la crise sanitaire, vous vous êtes surpassés. C’était grandiose, digne d’un gigantesque spectacle pyrotechnique. Pourtant, à la veille du second tour, vous ne rigolez plus du tout, c’est l’heure des manifs de la dernière chance contre la bête immonde que vous voyez soudainement sortir du bois. Pardi, avec le RN au pouvoir, vous ne pourriez plus jouer à l’innocent martyrisé par le dictateur nazi, il vous faudrait faire face à un recul de la liberté d’expression, de la démocratie, et subir une lourde répression.

Et toi, toi qui n’es rien de tout ça, seulement un français ou une française tranquille, qui observe de tribune en tribune, de journal TV en journal TV, une tentative de déstabilisation de notre démocratie, sans jamais réagir, encore moins t’opposer, même pas pour dire que non, on ne peut pas grimer en nazi un président de la république, ni brûler son effigie ;  pas plus qu’on ne laisse des séditieux mettre un pays à feu et à sang quand la politique gouvernementale menée est globalement plus redistributive et sociale que les précédentes (3). Critiquer, revendiquer, évidemment, autant que tu le souhaites, mais avec des arguments et en tenant compte d’une réalité : l’héritage de décennies d’erreurs de gestion et de crises économiques ne peut être corrigé en un seul quinquennat. En outre, la France est le second pays le plus redistributif d’Europe, le « quoi qu’il en coûte » a été salutaire, la croissance et la baisse du chômage étaient au rendez-vous… Il y a des gens qui l’ignorent, mais toi, tu le sais, c’est facile pour des populistes de promettre la lune avec des programmes économiques infinançables et qui ne seraient jamais mis en œuvre. En revanche, c’est plus complexe d’avoir une politique économique régulée, sociale et viable dans un contexte international ultra-compétitif, en soutenant l’innovation, la transition écologique. Tu sais aussi, depuis la guerre en Ukraine c’est flagrant, que les équilibres mondiaux ont changé, les menaces sur notre sécurité aussi, et nous devons donc construire une Europe solidaire capable d’y faire face, comme pendant la pandémie. Ce ne sont pas les populistes souverainistes et nationalistes qui vont s’y coller, pourtant, leurs idées sont de plus en plus prégnantes mais ça ne t’affole pas plus que ça, tu ne dis rien.  

Si vous saviez tous comme je vous en veux pour avoir orchestré, participé ou laissé faire tout ça. Par vos paroles, vos actes ou vos silences, vous avez porté de dangereux populistes au seuil du pouvoir. Vous avez mis en péril nos libertés, nos droits sociaux, tous les droits humains notamment ceux des femmes et des minorités. En favorisant la montée en puissance d’autocrates nationalistes vous avez mis la démocratie au pied du mur, alors qu’elle est déjà affaiblie au plan mondial ; vous avez pris le risque de détruire l’Europe, de donner raison à Poutine, et de ramener la haine et la guerre sur tout le continent européen. Et pour certains, non contents de ce sabotage, vous vous enfoncez dans un morbide Ni Macron – Ni Le Pen.

Le pire je crois, c’est que vous tous, seriez capables de recommencer à la première occasion. Pourtant, Emmanuel Macron, malgré vos efforts constants, a recueilli au premier tour et alors qu’il y avait douze candidats en lice, un million de voix de plus qu’en 2017. Une manière pour la majorité silencieuse de rejeter la haine irrationnelle que vous avez entretenue ou favorisée pendant ce quinquennat. L’abstention n’a d’ailleurs pas été aussi élevée que prédite. Pensez-y, vous avez été clairement désavoués. Vous ne pourrez rejouer le même jeu sans dommages. Néanmoins, vous avez engraissé les extrêmes, elles sont là et y resteront.

Nous sommes désormais à trois jours du vote.

Si Marine Le Pen était élue, je crois bien que j’envisagerais de quitter mon pays et vous regarderais, toi et toi et toi aussi, vous débattre avec le fascisme que vous aurez installé. Je précise à toute fins utiles que je ne suis pas Macronniste ni membre d’En Marche, juste citoyenne, concernée, féministe, progressiste.  

Si Emmanuel Macron était élu malgré vos efforts, toi, et toi, vous tous responsables et coupables de l’enracinement du populisme dans notre société, j’ose espérer que vous auriez la décence de vous reprendre et de nous épargner cette fois-ci, vos pires agissements ou une lâche caution d’actes inadmissibles.  

Parce que dans cinq ans, il faudra de nouveau voter, et rien ne dit que nous n’aurons pas deux représentants des extrêmes populistes face à face. Vous vous y prenez tellement bien. Mais ce jour-là, je ne t’en voudrais plus, à mon tour, j’essayerais la haine.

En attendant, dimanche, si tu votais Emmanuel Macron, je t’en voudrais déjà un peu moins, tout le monde peut se racheter une conduite citoyenne et sauver son pays du pire.

Christine Le Doaré

(1)Le Monde et sa Une infecte : un montage photo d’Emmanuel Macron rappelant la propagande nazie.

(2) Sur Europe 1. Michel Onfray : « Je ne crois pas trop à ces sondages qui nous font savoir que Macron est à 24% alors qu’il ne peut pas sortir dans la rue sans prendre une gifle, sans se faire cracher dessus ».

(3) Bilan du quinquennat Emmanuel Macron.

Des échecs, des manques que les médias ont amplement commentés et des résultats tangibles aux plans international comme national, ce qui rend d’autant plus incompréhensible l’adhésion de tant de gens aux gesticulations des extrêmes populistes. Et ce malgré toutes les crises à gérer pendant ce quinquennat et malgré un contexte international difficile. Tout est perfectible, mais la part de fantasme relative à ce quinquennat est colossale au point d’occulter presque intégralement un bilan plutôt consistant si on en juge la liste ci-dessous :

– Le Quoi qu’il en coûte, en partie financé par l’Europe : 240 milliards d’euros distribués

– La santé :

– 19 milliards d’euros d’investissements: conditions de travail, équipement des professionnels, modernisation de 3 000 hôpitaux et EHPAD.

– La revalorisation de 183 euros net par mois.

– Le 100% Santé qui permet aux plus modestes de ne plus renoncer aux soins essentiels. Le nombre d’aides auditives a presque doublé entre 2019 et 2021. La complémentaire santé solidaire gratuite ou 1€/j bénéficie à 7 millions de Français.

– La fin du numérus clausus pour la formation des médecins (effets d’ici 5 ans)

– La gratuité de la contraception pour les jeunes femmes jusqu’à 25 ans (18 avant)

– La commission indépendante sur l’inceste et les violences sexuelles faites aux enfants

– Le vivre ensemble, la laïcité, la lutte contre l’islamisme :

– La Loi sur le Respect des principes Républicains, et bien d’autres dispositions

– Le Droit du travail :

– Réforme du code du travail et de l’assurance chômage

– Droit au chômage pour les salariés qui démissionnent pour créer leur entreprise

– 2 millions de personnes formées avec le CPF en 2021

– Les jeunes :

– Un taux d’emploi des 18 – 25 ans au plus haut depuis 30 ans

– Programme 1 Jeune = 1 Solution depuis juillet 2020 (9 milliards d’€)

– Une prime de 5 000 à 8 000€ à l’embauche des apprentis

– Hausse de près de 80% des contrats d’apprentissage depuis 2017 : 9.718 000 jeunes entrés en apprentissage en 2021

– Lancement en 2022 du contrat « Engagement jeune » accessible à tous les moins de 26 ans

– Aide à l’embauche d’un jeune de moins de 26 ans de 4 000€ maximum

– Jeunes de l’ ASE suivis jusqu’à 21 ans au lieu de 18 ans

– Personnes handicapées :

– Aide financière allant jusqu’à 4 000€ pour l’embauche d’un travailleur handicapé

– AAH revalorisée (+ 10%)

– Les Droits des femmes :

– Un Grenelle avec un nombre incalculable de mesures enfin adoptées, la première fois qu’une opération de cette envergure est menée et ce n’est pas fini.

– Un volet de la loi sur le respect des principes républicains

– Le déploiement des téléphones grave danger et du bracelet anti-rapprochement

– Le 3919 ouvert tous les jours 24/24

– IVG légalisé jusque 14 semaines (12 avant)

– PMA pour toutes

– la loi sur le non-consentement à des relations sexuelles en dessous de 15 ans et prescription en cas de viol passée de 20 à 30 ans

– revalorisation des retraites de femmes d’agriculteurs et aidants familiaux

– L’économie :

– L’industrie repart en France

– Une Croissance à 7%,

– Le pouvoir d’achat a augmenté en moyenne de 0,9% par an et par Français.

– 2,5 millions d’embauches entre octobre et décembre 2021

– Chômage taux plus bas. Il atteint son plus bas niveau depuis 2012.

– Le pays le plus attractif pour l’investissement étranger en Europe.

– Lutte contre la fraude fiscale:12 milliards d’euros de recettes en 2019, «année record»

– 15 milliards d’euros investis sur les compétences et la formation

– Fonctionnaires

– Profs +150€ par mois pour un professeur en début de carrière, reconnaissance de la fonction de directeur d’école, prime informatique de 150€ net, prime d’attractivité pour les échelons 2 à 9

– International :  une image et un poids significatifs

– Récemment, la Loi sur les lanceurs d’alerte …

– Etc.  Cette liste est loin d’être exhaustive, ce n’est qu’un tour rapide de quelques-unes des mesures et lois adoptées et que les médias n’ont pas franchement mises en valeur.


Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives