Islam-islamisme, pas d’amalgame, de la lucidité !

autrucheIMG_2712J’ai entendu Claude Askolovitch  ‬lors de sa revue de presse matinale sur France Inter le vendredi 6 octobre,  nous expliquer qu’il ne faudrait jamais confondre islam et islamisme. Certes, évitons les amalgames mais soyons lucides.

Islam et islamisme ne sont pas étrangers l’un à l’autre. Nous sommes d’accord, le suffixe isme porte sur les terribles dérives de l’islam. Mais l’islam est bien le socle sur lequel prend puis prolifère ce dangereux substrat.

L’islam n’est ni structuré ni encore moins réformée. Nombreux sont ses représentants dans le monde intellectuel, politique ou associatif qui n’hésitent pas à entretenir une coupable ambiguïté : par exemple, les prières de rue interdites par la République, la soumission des femmes à un apartheid genré, sont revendiquées au nom de l’islam, pas de l’islamisme.

Tout le monde sait que christianisme et judaïsme n’ont pas toujours besoin d’avoir recours à une forme intégriste pour tenter d’imposer une vision patriarcale et réactionnaire du monde. Une lecture moderne, progressiste des textes religieux est possible, mais elle reste très marginale. Dans tous les cas, elle est impossible si les textes et leurs exégèses n’ont pas été expurgés au moins des appels au meurtre des mécréants !

C’est bien l’islam et pas l’islamisme qui par exemple,  à l’instar des autres religions quand elles ne sont pas pratiquées de manière moderne, dans un souci d’égalité et d’émancipation, autorise l’infériorisation et le contrôle des femmes, tout comme le rejet des personnes homosexuelles.

La frontière entre une religion plus ou moins prise au pied de la lettre, dans une lecture traditionaliste, et la même religion interprétée de manière fondamentaliste, puis instrumentalisée pour conduire une politique d’influence et d’expansion, n’est pas si nette que beaucoup voudraient nous le faire croire.

Le salafisme gagne partout du terrain, les zones  grises s’amplifient, envahissantes, elles sont propices aux dérives fondamentalistes (créationnisme…) et mènent tout droit au djihad celles et ceux qui avant, trouvaient d’autres moyens d’exprimer leur malêtre existentiel, complexe de supériorité ou haine de l’autre.

Il serait grand temps d’en prendre conscience plutôt que de jouer la naïveté et ce faisant, cautionner, voire encourager la contagion obscurantiste.

A moins de vouloir mourir idiot.e ?

Christine Le Doaré

3 Responses to “Islam-islamisme, pas d’amalgame, de la lucidité !”


  1. 2 Cookie Aparis 08/10/2017 à 10:29

    Le discours très ambigû de C. Askolovitch n’est pas nouveau.Je le boycotte quand je peux.


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives


%d blogueurs aiment cette page :