Christine Delphy, la supercherie

eGZjcWl0MTI=_o_linvit-prsente-christine-delphyChristine Delphy, sociologue française, a fait paraître dans The Guardian, le 20 juillet dernier un article intitulé : « French Feminists are failing Muslim women by supporting racist French Laws ».

 

Utiliser un support anglophone pour balancer sur le mouvement féministe français n’est vraiment pas fair-play ! La thèse développée par Mme Delphy, en France, nous la connaissons bien, elle peut se résumer en une phrase : le féminisme français au prétexte d’être universel et laïc, stigmatiserait les femmes musulmanes pourtant contraintes de se voiler afin de résister à un état français islamophobe.

Aussi, selon elle, le féminisme français devrait-il s’adapter aux spécificités culturelles et religieuses musulmanes pour échapper à l’accusation d’islamophobie.

Allons bon, ceci signifie-t-il que l’interdit de la contraception et de l’avortement, la virginité, le mariage religieux, la mise sous tutelle, le camouflage des corps impurs, la polygamie, le mariage précoce, le mariage forcé, la répudiation, l’excision, les crimes d’honneur, l’interdiction de l’homosexualité, et j’en passe, toutes ces charmantes coutumes culturelles et /ou religieuses, genrées et misogynes, devraient être évaluées, considérées et tolérées par le féminisme français ?

Non, ne dramatisons pas, les traditions culturelles, chrétiennes, bouddhistes, hindouistes, judaïques, etc., ne sont pas concernées, il faut trier et seules les traditions culturelles islamiques sont à considérer.

Pourquoi ? Parce que les seuls opprimé-e-s en France sont de culture / religion islamique et qu’il n’est pas choquant, sauf d’un point de vue occidental, que  les femmes de ce groupe soient assignées au respect des règles culturelles et religieuses de leur identité de naissance !

 

Pourquoi faire de telles concessions au culturel alors que selon moi, le féminisme consiste notamment à remettre en question la place et les rôles impartis aux femmes et aux hommes ( les stéréotypes de genre ) et promouvoir un modèle de société sans rapport de domination  ?

Otez-moi d’un doute, dans les années 70’s, de quoi donc se libéraient Mme Delphy et avec elle, tout le MLF si ce n’est justement de notre culture patriarcale ? Que criait-on dans les manifestations à l’époque ? Libération des femmes de toutes les traditions, coutumes et habitudes qui nous enfermaient dans les contraintes et violences de la domination masculine judéo-chrétienne !

Ainsi, Mme Delphy qui parle au nom d’une communauté à laquelle elle n’appartient pas, décide que ce qui fut vital pour elle, pour nous, serait mauvais pour les femmes musulmanes qui elles, n’auraient besoin pour s’émanciper que d’aménager leurs  spécificités culturelles et religieuses.

S’être libérée mais  empêcher d’autres femmes de le faire.  A peine condescendant !

 

Le système patriarcal en rêvait, Mme Delphy le lui offre ! Mme Delphy et ses ami-e-s du PIR (Parti des Indigènes de la République), des Indivisibles, Tariq Ramadan et les autres (d’une certaine gauche radicale, etc.), demandent aux femmes de rester à la place qui leur a été assignée par leur culture d’origine.

Le relativisme culturel permet de justifier l’oppression des femmes au nom de la culture, alors si en plus, c’est la culture de l’opprimé-e-,  toute critique est interdite sous peine d’accusation de racisme.

Le féminisme universaliste constitue une grave menace : vous imaginez la moitié de l’humanité consciente de la domination masculine universelle, toutes solidaires dans nos luttes, rejetant les discriminations et violences de genre et valorisant d’autres rapports sociaux et politiques, et dans tous les domaines ?

Bien trop risqué ! Il faut à tout prix nous diviser et récupérer nos luttes et nos énergies. Le pire, c’est que ça fonctionne, alors qu’il ne viendrait à aucun autre mouvement social l’idée de défendre des théories qui pour finir, se retourneraient contre ses membres ! Il ne faut pas se demander pourquoi l’oppression des femmes n’en finit pas !

C’est indéniable, Mme Delphy fut jadis féministe, mais dans un contexte mondialisé de retour en force des religions, elle a fait le choix du relativisme culturel, allant jusqu’à s’allier aux groupes de pression racialistes, essentialistes et différentialistes, aux relents racistes.

 

Le mouvement des femmes, qui sait que le féminisme est antinomique avec toute forme de domination de sexe, classe et « race », n’a jamais attendu une intellectuelle égarée, pour s’intéresser à la question, nouer des liens de solidarité avec les femmes du monde entier qui elles, s’organisent pour résister au machisme et au totalitarisme (La Marche mondiale des Femmes, par exemple).

C’est une chose de dire qu’il n’y a pas suffisamment de femmes « racisées » dans le mouvement des femmes, c’est tout autre chose de prétendre le mouvement féministe, raciste !

Le plus grave dans tout ceci, c’est le mépris affiché par Mme Delphy et les relativistes envers les femmes en lutte pour leurs droits et libertés, et souvent au péril de leur vie, dans les pays de culture musulmane.

Quand les intégristes quittent leur pays,  elles se libèrent de leur voile stigmate sexiste d’impureté féminine,   mais chez nous, Mme Delphy les trahit !

Les féministes universalistes sont solidaires des féministes de culture musulmane qui refusent les diktats culturels et religieux sexistes. « Celles qui portent un voile en vivant dans le monde occidental contribuent à asservir les femmes pour lesquelles le voile est une contrainte ailleurs dans le monde. » Mona Eltahawy

 

En France, la défense de religion musulmane, présentée comme la lutte contre l’islamophobie, s’est substituée à la lutte contre le racisme, contre toutes les formes de racisme.

Critiquer l’islam, refuser les  contraintes et violences genrées qu’elle impose aux femmes, n’est pas être islamophobe, mais féministe et progressiste. De la même manière, l’est la critique de toutes les religions.

Quand une féministe condamne les femmes de culture musulmane à devoir revendiquer une identité religieuse,  communautaire, alors que les féministes occidentales se sont elles, révoltées contre les contraintes culturelles, sociales, religieuses, familiales, qui les étouffaient, elle tourne irrémédiablement le dos au mouvement de libération des femmes. C’est logique de la part des islamistes de prétendre le féminisme occidental raciste, ils gagnent du temps en nous séparant de « leurs » femmes, en revanche, les femmes qui s’en font les complices perdent toute légitimité à s’exprimer au nom du mouvement de libération des femmes.

Le féminisme est universel car l’oppression des femmes et nos solidarités n’ont pas de frontières ; le reste n’est qu’imposture.

 

Christine Le Doaré

 

 

 

23 Responses to “Christine Delphy, la supercherie”


  1. 1 Gamita Christine 24/07/2015 à 16:14

    Juste pour info, deux autres positions de féministes modernes qui s’opposent mordicus et en tout point aux dénigrements et au traditionnalisme exocentrique delphyste
    – réponse d’une d’entre nous direct au guardian https://beyourownwomon.wordpress.com/2015/07/23/lettre-ouverte-christine-delphy-ou-le-mythe-de-la-bonne-sauvage/
    – autre point de vue sur pièces et historique pirique
    http://susaufeminicides.blogspot.fr/2015/03/pommes-reinettes.html

  2. 2 Mélusine Vertelune 24/07/2015 à 18:58

    Voici un autre texte pour ajouter quelques arguments contre l’emploi du mot « islamophobie » :

    http://grainedanar.org/2015/04/13/de-lurgence-dun-anticlericalisme-anarchiste-au-xxi-siecle/

    Et une interview très intéressante qui remet les pendules à l’heure concernant l’intrusion des idées anti-féministes, dont le relativisme culturel, au sein de certains milieux occidentaux qui se considèrent, à tord, comme féministes:

    http://clas.olympe.in/spip.php?article163

  3. 3 Irène Kaufer 26/07/2015 à 15:42

    je suppose que je vais me faire incendier, mais tant pis. Pour moi aussi, le féminisme se bat pourune société sans domination. Y compris celle des femmes « occidentales », ou « blanches », selon le terme que vous préférez (ou détestez le moins). « Ne me libère pas, je m’en charge », c’était aussi l’un des slogans-phares du féminisme des années 70. Quant à l’allusion à la Marche mondiale des Femmes, elle est ici à contre-emploi. Essayez donc d’interdire le port du foulard dans les rencontres internationales… Au Brésil, en 2013, certaines défendaient la laïcité, mais d’autres étaient là en défendant leur religion et l’une d’elles disait être envoyée par « le Grand Esprit ». Elle a été applaudie, comme les autres.parce que l’essentiel, c’est qu’elle était là, et qu’on pouvait se battre ensemble

  4. 4 Christine Le Doaré 26/07/2015 à 20:53

    Soit vous avez un problème avec la lecture ce que je ne pense pas, soit vôtre grille de lecture déforme les idées pourtant simples exprimées dans ce texte.
    D’ailleurs, de quoi parlez-vous exactement ? C’est quoi cette histoire de domination entre femmes ? Le féminisme c’est d’abord rapprocher les femmes, trouver les ponts pour construire et avancer ensemble contre toutes les discriminations et violences à la liste interminable qui nous frappent en tant que femmes ; ce qui ne veut pas dire que ce sont les seules oppressions ni qu’il ne faille pas se battre contre toutes les oppressions.
    Votre raisonnement simplificateur ne peut que mener à une impasse, à quoi pensez-vous aboutir en commençant par séparer les « blanches » des autres, et « blanche » ça va jusqu’où au fait ? Qui gagne à ce jeu ? Les femmes « racisées », vraiment vous croyez ?
    Et puis qui a parlé d’interdire le port du foulard ? Vous ne confondriez pas foulard avec hijab, niqab… ? Nous sommes toutes capables de comprendre que dans certains pays, contextes… c’est incontournable pour établir des liens, seulement voilà, nous donnons la parole aux femmes féministes qui se battent pour se libérer des stigmates sexistes et genrées de l’oppression, en particulier tout vêtement imposé et exclusivement genré. ça vous pose un problème ?
    Alors dans ce cas, en parlant de féminisme, moi je sais de quoi je parle, mais vous, je l’ignore.
    Enfin, quand vous vous contentez de rabâcher, comme toutes les dites « pro-sexe » un slogan que vous ne comprenez pas des années 70, permettez-moi de vous rappeler ce que ce slogan veut dire : https://christineld75.wordpress.com/2013/07/07/liberation-sexuelle-et-liberte-a-disposer-de-son-corps/

    … »Seulement voilà, quand les féministes des années 60/70 défendaient le droit de « disposer librement de leur corps », elles réclamaient l’imagination au pouvoir et non le carcan des normes d’une industrie, elles revendiquaient une sexualité libre et gratuite, hors des contraintes du mariage « traditionnaliste » (devoir conjugal et maternité), elles voulaient jouir d’une sexualité de désir et de plaisir, d’échanges dans l’écoute de soi comme de l’autre.
    Elles réclamaient une contraception libre et gratuite et la légalisation de l’avortement. Ces slogans ont été récupérés, détournés aux fins de chosification et de marchandisation des corps (des êtres en réalité, car le corps n’est pas dissociable). « …

  5. 5 Zéo Zigzags 27/07/2015 à 01:43

    Excellent article, ex-cell-ent, Bravo Christine. Juste un bémol pour moi, comme la loi défend parfois malgré elles les personnes qui pour mille raisons sont incapables physiquement et/ou idéologiquement de le faire, il est capital pour moi d’interdire en public tout costume religieux discriminant les femmes. Autant les armes pour les hommes que les tissus, si communs soient-ils devenus en tout cas chez nous. Pensons aussi que des jeunes femmes sont opprimées par la pression de la famille, voire la violence sous toutes ses formes, parce que ces types d’exploitation sont tolérées ou permises. Quant à la pornographie, je n’en connais aucune qui ne fait pas du corps, de l’être humain, en particulier féminin, un objet commodifié, une marchandise, et ce, à toute époque. Merci pour ton intelligence du patriarcat et tes analyses en profondeur qui considèrent ce système d’exploitation aussi tenace qu’horrible sous des angles aussi divers, une nécessité, pour moi. – Zéo Zigzags

  6. 6 Zéo Zigzags 27/07/2015 à 03:28

    tolérés et permis*** Désolée…

  7. 7 Christine Le Doaré 27/07/2015 à 21:41

    Un excellent article sur la question dans Libération, le 27/07/2015 « Féminisme et racisme, les errements de Christine Delphy » http://www.liberation.fr/societe/2015/07/26/feminisme-et-racisme-les-errements-de-christine-delphy_1354219

  8. 8 Ife 31/07/2015 à 13:39

    A quand un rassemblement, une convention, pas nécessairement consensuelle, de toutes celles qui refusent le backlash régressif-libéral ? Ca pourrait faire du monde et relancer des pistes critiques autant que pratiques. Nous sommes trop morcelées et concurrentes aujourd’hui, alors même que la vague du ressentiment réactionnaire, sous les couleurs les plus diverses, converge !

  9. 9 Christine Le Doaré 31/07/2015 à 13:48

    Absolument ! Il faut lancer une telle initiative, c’est vital.

  10. 10 Atiqa Belha 27/08/2015 à 16:45

    Et que fait-on donc des femmes qui malgré tous nos arguments n’enlévent pas le voile et ne dénoncent pas leur conjoint violent? On leur làche la main et on dit tant pis pour elles, ou alors on les rejette et les stigmatise pour qu’elles s’enfoncent encore mieux ?

  11. 11 Christine Le Doaré 27/08/2015 à 17:52

    … Et que fait-on des femmes arrêtées, torturées, assassinés parce qu’elles tentent de s’affranchir des diktats religio-politiques patriarcaux, parce qu’elles se battent pour se libérer… ?
    C’est ma priorité, les esclaves volontaires, il ne s’agit pas de les abandonner mais chacun-e est responsable de ses choix dans la vie, la priorité est d’aider les personnes qui refusent l’endoctrinement et les violences de genre et autres …
    Entre nous, elles se stigmatisent toutes seules et certaines ont un comportement qui ne souffre aucune ambiguïté, il s’agit de provocation pure et simple, surtout les jeunes qui portent des Nike en dessous et sont suspendues à leurs portables !

  12. 12 Atika Belha 27/08/2015 à 21:11

    Parceque vous croyez qu’il y’a des esclaves « volontaires » ? Que fait-on donc de la base du féminisme , celle de l’endoctrinement et de l’aliénation patriarcale ? Qui fait que le système patriarcal avance en dressant les femmes contre les femmes , en faisant qu’on s’entre-tue entre noues pendant que les saletés de mecs tirent les fruits et nous broient encore plus ? Qui fait qu’après des siècles et des siècles de domination continue , non stop, sur tous les plans et à tous les niveaux , la majorité écrasante des femmes n’arrive pas à déterminer sa propre aliénation et trouve que leur condition humaine est  » normale ». Pourquoi s’en feraient t-elles , pour elles nous sommes une petite poignée de femmes dans le globe , silenciées même par les médias , à croire que notre condition de femmes n’est pas normale. Le féminisme est une libération que toutes les femmes n’ont pas les moyens ( intellectuels , sociaux , économiques , psychologiques…etc) de s’offrir. Alors quand on éjecte une fille de l’école parce qu’elle porte le voile , qu’arrive t-on à faire en réalité ? Que change t-on vraiment dans sa condition ?Que fait-on avancer pour les femmes ? Sinon les priver d’études et de travail digne qui à fur et à mesure pourrait éventuellement leur donner au-moins l’opportunité d’être plus indépendante dans le futur , pouvoir rester en lien avec la société qui est la leur et sortir de leurs Ghuetto du moyen age. On accroîtrait leurs chances de s’en sortir mieux dans la vie . Je suis une jeune algérienne , 26 ans, féministe radicale , qui vit là ou les femmes croient encore que frapper une femme est un privilège pour les femmes , et qui voit tant de ces  » beurettes » descendre chaque année du pays  » des droits humains » au pays d’origine épouser un cousin morveux et mettre un frein à une vie tellement meilleure qu’elles auraient pu avoir . Je suis en colère . Je me dis que Noues féministes avons échoué des deux bords car trop occupées à nous dresser les unes contre les autres , et pire contre les femmes dont on la prétention d’améliorer la situation. Plus je vois tous les drames dans les vies de femmes que je côtoie au quotidien , plus je sais ma chance d’avoir , de là ou je suis ,pu un jour connaitre le mot féminisme , et plus j’ai l’intime conviction que tant que les femmes tiendront les femmes de responsables en oubliant les vrais détenteurs du couteau de la domination masculine , la situation des femmes n’a pas de beaux horizons devant elle. Alors je reste du « COTE DES FEMMES  » et avec plus d’acharnement du coté des  » esclaves volontaires » comme vous les appelez. Salutations Féministes. Plaisir d’échanger.

  13. 13 Christine Le Doaré 27/08/2015 à 22:38

    Je sais parfaitement ce qu’est le féminisme et pourquoi il existe.
    Par conséquent je n’ignore rien de l’aliénation patriarcale et de ses ravages.
    Toutefois on ne m’a pas appris à lutter, on ne vous a probablement pas appris à lutter non plus et pourtant nous luttons, comme de nombreuses autres contre la domination des hommes et la soumission des femmes.
    Pas de condescendance, dans une certaine proportion, chaque personne est responsable de ses choix sur cette terre.
    Le voile est un symbole genré de soumission à la domination masculine, à ce titre il doit être questionné et non cautionné.
    Il ne s’agit pas pour autant de stigmatiser les femmes qui le portent mais elles doivent s’interroger sur les raisons de cette soumission et la rejeter.
    La nuance est de taille.
    Delphy encourage la soumission et qui plus est ce n’est qu’une goutte d’eau dans la marre de ses concessions au machisme religieux islamiste.
    Comme beaucoup d’islamo-gauchistes, elle se rend complice d’une menace grandissante contre les femmes, les personnes homosexuelles et toute l’humanité.
    Il suffit de lire les musulmans progressistes qui se battent contre cette gangrène et pour le respect de la laïcité, pour le comprendre.
    C’est totalement raciste et condescendant de vouloir justifier le pire parce qu’il est inspiré par la religion de la seule catégorie d’opprimés qui a de l’importance à leurs yeux.
    Quand les femmes se battaient pour l’avortement elles ne cautionnaient pas les bigotes soumises à Dieu et à leurs maris.
    Pourquoi en serait-il autrement parce qu’il s’agit de l’Islam ?!!!
    Non, le féminisme c’est combattre toutes les soumissions et toutes les oppressions des femmes, y compris les femmes qui se font les instruments de l’oppression.

  14. 14 Mélusine Vertelune 27/08/2015 à 22:53

    On peut aussi leur signifier qu’elles valent mieux que le dieu auquel elles se soumettent, qu’elles valent mieux que les individus toxiques qui les manipulent et les contrôle par l’emprise, l’endoctrinement, la terreur et la culpabilisation. On peut leur signifier aussi que c’est justement par respect pour ce qu’elles sont en vérité, à savoir des humainEs qui ne devraient pas avoir honte de leurs corps et de leurs chevelures, que nous exprimons sincèrement notre désaccord avec l’idéologie à laquelle elles sont aliénées. Parce qu’elles valent mieux que ça. Parce qu’elles devraient avoir le droit, elles aussi, de vivre librement, décemment et dignement. On peut leur signifier que nous serons là pour les soutenir lorsqu’elles déciderons de se libérer. En tout cas, en leur disant qu’elles ont raisons de se soumettre à un dieu misogyne et qu’elles ont raisons de pardonner les violences qu’elles subissent au nom de ce dieu misogyne, au lieu de les aider on les condamnerai. Je préfère encore que certaines d’entre elles soient en colère contre moi parce qu’en m’expriment ainsi je les aurai vexées, plutôt que d’être hypocrite envers des personnes pour qui j’ai, que cela leur plaise ou nom, assez de respect, pour être franche. Et je sais, par expérience, que cette franchise peut aussi en encourager d’autres à se réapproprier leurs existences… sans dieu, sans maître… et sans mari 😉

  15. 16 JPS1827 11/11/2015 à 20:23

    Bravo Christine pour la cohérence de vos écrits !

  16. 17 Sarah 10/12/2015 à 00:26

    Je sors d’un debat sur la laicité oû j’ai dénoncé le fait que dans mon quartier, certaines femmes non voilées sont insultées. Une élue est venue me voir pour me dire que « cela n’arrive pas tant que ça, ne soyez pas alarmiste ». Je lui ai repondu « cela arrive aussi souvent que les femmes voilées insultées, chose que vous condamner et il faut le faire. » Elle a esquivé : « je ne porte pas le voile et pourtant je n’ai jamais été insultée »
    Bonjour la solidarité feministe ! Et surtout le clientèlisme (électorat musulman).

  17. 18 Christine Le Doaré 10/12/2015 à 08:54

    Merci pour ce témoignage.

  18. 19 Cincinnatus 31/03/2016 à 14:11

    Félicitations pour cette analyse très juste. Il est plus que regrettable de voir le combat féministe perdre son âme au nom de la fumeuse « intersectionnalité des luttes » et renoncer ainsi à l’universalisme et à la laïcité. Ce dévoiement ne doit pas nous faire oublier les vrais enjeux de l’égalité entre les hommes et les femmes (sur ce sujet, j’ai commis ça il y a quelque temps : https://cincivox.wordpress.com/2016/01/18/la-galanterie-assassinee/ ). Heureusement qu’il existe encore des féministes sincères !

    Cincinnatus
    https://cincivox.wordpress.com/

  19. 20 isabelle Pesquié Geday 22/08/2016 à 15:50

    Nous luttons pour tous les cas, extrêmement majoritaires, où des femmes , dans un régime d’Islam politique, sont contraintes, non seulement au voile, mais à tous les renoncements dont il est le symbole dans ces pays, et ici, dans des zones hors la loi. Que quelques idiotes en France décident de remettre un voile que personne ne leur impose, ne devrait pas mobiliser une sociologue, une journaliste, que dis-je , une femme normalement constituée.

  20. 22 Reine Zinzin (@RoyaumeDeZinzin) 23/08/2016 à 09:15

    Merci Christine Le Doaré !
    Ça fait du bien de lire cela ; je ne portais pas Madame Delphy dans mon coeur, loin s’en faut, mais la lecture de sa conchonceté d’article dans The Guardian m’avait fichue dans une rage folle.


  1. 1 Oui Anne Hidalgo, le racialisme est un racisme | irréductiblement féministe ! Rétrolien sur 30/05/2017 à 11:07

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives


%d blogueurs aiment cette page :